escargots-anthony-florio

Comment la photographie culinaire séduit nos papilles ?

> Exit les cartes de voeux plan plan, linéaire et sans goût

Figues (c) Franck Hamel

Pour commencer l’année 2015, j’ai envie d’ouvrir ce nouveau chapitre de mon blog avec des couleurs, du volume, de la fête, du mouvement et de la légèreté. Après les fêtes de réveillon, vous allez me dire que la photographie culinaire n’est pas de bon goût … et pourtant, je vais essayer de vous faire changer d’avis. Comment ?

Tout simplement parce que l’appétit ne vient pas en mangeant, mais plutôt grâce à une séduction visuelle. Rien de tel qu’une assiette bien présentée, des produits mis en valeur pour vous mettre en appétit. Ma carte de voeux 2015, sera plutôt sous forme d’un article pour le plaisir de vos yeux.

J’ai choisi spécialement pour vous, 5 photographes culinaires connus et moins connus, qui sauront vous donner envie de “mieux” manger, voire de déguster, voire de découvrir de nouveaux légumes. Hé oui, car la section “Gourmandise” de mon blog ne parle pas de recettes mais plutôt de produits d’alimentation, dans sa spécificité. Ainsi, jusque maintenant, je vous ai parlé du café du Laos, du poivre de Kampot (au Cambodge), de la mise en valeur de recettes par la photographie, aujourd’hui je vous parle de la photographie culinaire.

> La photographie culinaire, souvent laissé pour compte

On voit sans cesse des images: de mode, de reportage, d’art contemporain, d’animaux, … mais la photographie culinaire n’est pas encore bien reconnu car jusqu’à présent, elle était souvent utilisé à des fins d’illustration des recettes de nos grand-mères, ou encore une mise en scène pour des publicités de type Maizena, Bordeau Chesnel ou je ne sais quel produit marketing dans les rayons de nos supermarchés. Les magazines gastronomiques, culinaire et les chefs cuisiniers ont vite compris que la photographie culinaire est une spécialité et nécessite beaucoup plus de compétences que l’on ne croirait, notamment de jeu de lumière, le fondamental de la photographie.

En 2015, la 6ème édition de la photographie culinaire se déroulera du 1er mai au 31 octobre 2015. Ce festival rend hommage à cette pratique artistique autour de thèmes spécifiques. Pour cette année, le festival se tiendra à Milan, pour la première Exposition Universelle consacrée à la problématique alimentaire sur le thème “Nourrir la planète, énergie pour la vie”. Les candidats sélectionnés au Festival International de la Photographie Culinaire auront l’honneur d’exposer au Pavillon France à cette occasion.  http://www.festivalphotoculinaire.com/

La photographie culinaire raconte une histoire, fait vivre les produits et pour le plaisir de vos battements de cils, suscite notre gourmandise.

> En 2015, je vous souhaite une année en lumière et transparence !

Alban COUTURIER, né en 1964 à Paris, s’est spécialisé dans son studio à la photographie des liquides et des transparences dans le monde des spiritueux. Ainsi, vous avez sûrement déjà vu ces clichés pour Hennessy, Canard Duchene ou encore pour du vin dans certains magazines. Faisant parti de la fameuse agence de photographes CAPA, il continue à entreprendre ses travaux dans sa spécialisation.

Je commence ma sélection par Alban COUTURIER car c’est grâce à lui que j’ai découvert que la photographie culinaire avait d’autres fonctions que de montrer des plats de cuisine chez Marmiton. J’ai découvert son travail en feuilletant son livre dans un restaurant bio de Montpellier il y a quelques années et instinctivement, la gourmandise et la faim me sont venus. Il n’y a pas à dire, l’impression des images donne un impact bien plus important que l’image sur un écran : les textures, les lumières, les couleurs des produits sont mis en valeur. Il utilise son procédé de lumière et de transparence pour l’appliquer à la nourriture, j’ai beaucoup apprécié cette série colorée et graphique qu’il présente en diptyque.

http://www.albancouturier.com/

34- Alban Couturier 17- Alban Couturier 13- Alban Couturier

> En 2015, je vous souhaite une vie amoureuse en duo de saveurs

association-saveur-duo-photographe-culinaire-Kyle-Dreier-3Dans un autre genre, à prendre au second degré cette fois-ci, j’ai sélectionné Kyle DREIER, qui met en scène d’une manière simple la combinaison de goût et des clichés. Simple mais bien ficelé.

De son studio de Nashville, dans l’état du TN pour Tennessee, aux Etats-Unis, il concocte ses photos avec toute une équipe destinée à son travail. Inspiration à l’américaine, colorée et d’un humour… comment dire… Bon, bref, parmi ses clients américains, vous n’en connaissez peut-être aucun… sauf … Heinz !

En plus de quelques visuels, je vous montre une vidéo des dessous d’un shooting avec Kyle DREIER, son projet appelé “Out of Reach”. Une femme modèle représente une marionnette et ne peut atteindre les desserts qu’elle convoite… les amoureux de sucreries, vous risquez d’être vraiment frustrés à sa place !

http://dreier.com/

 

http://youtu.be/7JMPOBSO_qo

 

> En 2015, je vous souhaite une année vivante

Anthony FLORIO est un autodidacte belge et un grand passionné de la cuisine. Il n’a pas suivi de formation de Food Design aux Beaux Arts de Bruxelles mais il a un style bien à lui de présenter les produits et la cuisine des autres.

A deux reprises, il fut finaliste au festival international de la photographie culinaire. En 2013, il lance son projet d’auto-édition d’un livre intitulé “tribu.terre.” sur le site de crowdfunding Ulule (site de financement participatif aux porteurs de projets). En juillet 2014, il arrive à clore son projet avec un financement de 8 693€, à 108% pour entreprendre son livre. “tribu.terre. : aller à la rencontrer des producteurs, dans une région à mi-chemin entre la Belgique et la France, la douce et belle Gaume”.

http://www.florioanthony.be/

Découvrez son interview sur le webmagazine OAI13 (Our Age is Thirteen) :http://www.ourageis13.com/posts/devenir-photographe-culinaire-entretien-avec-anthony-florio/

> En 2015, je vous souhaite de retrouver votre folie d’enfance

Julie MECHALI ou la seule femme que j’ai sélectionné car ce fut la seule dont j’ai aimé un travail un peu “arty” de la photographie culinaire. Ce que j’apprécie dans les photos sélectionnées, une lumière bien travaillée sur les couleurs, un grain de folie, une sensibilité féminine et effectivement pour citer de Charles Baudelaire, dont elle fait référence sur son site : “Le génie, c’est l’enfance retrouvée, à volonté…”

A déguster des bouts des cils : http://www.juliemechali.com

julie mechali

 

fleur de courgette97315-Julie Mechali
poulpe fenouil83220-Julie Mechali

> Et pour terminer, en 2015, je vous souhaite beaucoup de délicatesse

Last but not the least. Franck HAMEL est celui qui clôturera mes voeux pour cette année. Tout en finesse, il magnifie le grain de grenade, l’haricot violet, le homard bleu de Bretagne, l’artichaut, le navet ou encore le citron caviar. Même le petit pois a des grains si parfait, le fond “dark” fait ressortir le produit et le starifie. La star, il l’aime et pour lui, c’est le produit.

Franck HAMEL, photographe-auteur, installé à Rennes, est gourmand, il sublime les plats et les produits du terroir. Inventive, ses compositions immortalisent les plats des chefs telle une oeuvre d’art. C’est avec un grand plaisir, que je termine ma sélection avec ses photographies.

Pour suivre ses actualités : http://franckhamel.tumblr.com/
http://www.photographe-culinaire.net/index.html

homard bleu-Franck Hamel

TOMATE

petits pois - Franck Hamel

 

 

 

Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une excellente année 2015 et n’oubliez pas de séduire vos papilles… de bon goût 😉

 

Share
Danielle

About Danielle

Globe-trotter, curieuse, gourmande et blogueuse auto-didacte, je partage avec vous mes découvertes, ces idées pour un monde meilleur. Pour en savoir plus, visitez la rubrique "Le Colibri".

You May Also Like

One comment

  1. Magali
    26 janvier 2017 at 18:51

    Très bon article !
    Je suis également auto didacte et passionnée de photographies culinaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *